Le sac de tricot à main levée

Cet été j’ai fait une petite pause dans le blog, mais je n’ai pas végété pour autant. J’ai eu quelques éclairs d’inspiration qui m’ont permis de ne pas oublier comment fonctionne la machine à coudre, et aussi de m’entraîner à prendre un peu de libertés, à ne pas toujours me fier à des explications ou un patron.

J’ai vu passer sur facebook la photo du tout nouveau Field Bag de Fringe Supply Co, et je l’ai tout de suite imaginé en lin, ça tombait bien, il m’en restait, et il ne m’a pas fallu plus de 5 minutes pour me lancer dans l’élaboration d’un plan.

L’original a l’air très pratique avec toutes ces poches intérieures, une pour chaque chose, c’est nickel pour les gens organisés. Le mot-clé ici, c’est organisé 😀 Sur mon modèle je n’ai pas mis du tout de poches, comme ça je bourre mon tricot dedans, avec les aiguilles au fond et les explications chiffonnées par-dessus. Voilà qui me ressemble beaucoup plus !

J’ai beau ne pas être très organisée, j’ai tout de même mes exigences : il fallait que ma pochette à aiguilles tienne dedans, si possible à plat pour ne pas faire un sac trop volumineux. Pour calculer la taille du fond j’ai mesuré la taille de ma pochette , ce qui donnait quelque chose comme 23 cm par 24. Puis j’ai calculé la circonférence du fond, ce qui m’a donné la longueur de la bande de tissu qui allait former les côtés, soit: (23+24)*2= 94 cm. j’ai ajouté 1 cm de chaque coté à la bande de tissu pour la marge de couture (ce qui donne donc 96 cm), et 1 cm partout autour du carré du fond. Mais non partez pas, c’est des maths mais c’est facile ! Reviens gamin, c’était pour rire !

Ensuite j’ai cousu les bords de la bande ensemble, puis cousu le rouleau obtenu au carré du fond. Ensuite j’ai fait un ourlet autour de l’ouverture, coincé un ruban dans la couture (pour imiter la poignée en cuir) et au lieu de passer des liens à resserrer dans l’ourlet, j’ai utilisé une élastique. J’aimais bien l’idée de ne pas pouvoir laisser le sac ouvert (et risquer l’installation d’un certain chat très poilu et griffu sur mes tricots délicats…).

Et voilà le résultat :

img_20160731_190828

 

Avec le p’tit détail de l’étiquette qui tue !

img_20160731_191342

Je ne regrette pas le choix de l’élastique au lieu des cordons à resserrer: la pelote est ainsi bien maintenue à l’intérieur du sac, elle ne roule pas par terre à chaque rang, et je n’ai encore aucune intrusion d’animal velu à déplorer.

Il m’a paru un peu grand au début, mais au fur et à mesure que mon pull avance, le sac se remplit et je suis assez satisfaite de sa contenance. Par contre le ruban-poignée n’est pas bien placé, la prochaine fois (car il y en aura certainement une) soit je n’en mettrai pas, soit je le placerai différemment pour que le sac ne s’étire pas quand on le soulève.

img_20160731_190913

On peut certainement l’adapter en modifiant les mesures pour tous types de contenus. Mon idée serait d’en faire en mousseline ou en tulle (ou tout autre tissu transparent et solide) qui serviraient de sacs à légumes et remplaceraient les sacs en plastique du supermarché. Mais je verrais bien aussi un sac par paire de chaussures, pour les ranger proprement quand elles ne sont plus de saison. Bon, là je rêve un peu, je n’aurai jamais la motivation pour faire autant de sacs !

Publicités

2 réflexions sur “Le sac de tricot à main levée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s